Internet Actuel - Document didactique

 

 

Titre            Pour faire chic, mangez le sorbet à la fourchette

Niveau        AR 27.11

Date           18.11.2006

Thème        Société / Savoir-vivre

 

 

-    mal à l'aise: gêné – "Françoise semble nerveuse. Elle est mal à l'aise."

-    le comportement: la façon d'agir, de parler… – "La psychologie est l'étude du comportement humain."

-    dresser: disposer comme il faut – "Quand nous sommes entrés, nous avons vu une table bien dressée: assiettes, verres, couverts… tout était disposé comme il faut."

 

Les mots en italique sont à comprendre par le contexte ou un mot connu.

 

Pour faire chic, mangez le sorbet à la fourchette

 

 

Ça commence mal. Je (l'auteure de l'article que vous avez sous les yeux) me lève pour saluer une participante. Regard nerveux et noir de Marie de Tilly, alias madame de Bonnes Manières. J'ai compris. Je le savais pourtant: une femme reste toujours assise.

 

Elles sont six à ce cours proposé par la Belle École. Trois étrangères et trois Françaises qui chacune ont payé 75 euros pour la leçon de 'French Etiquette'. Elles ont toutes entre trente et quarante ans et elles évoluent dans la décoration, le consulting ou l'informatique. Christine dit être là pour vérifier qu'elle ne commet pas 'trop d'erreurs'. Polly, l'Américaine, veut apprendre à 'savoir vivre', à se débarrasser des 'manières très directes et bruyantes' qu'on trouve encore trop souvent aux États-Unis. Laurence, elle, explique qu'elle est 'mal à l'aise lors de réceptions' et que son 'époux' la corrige parfois.

 

Diplomate

C'est le tour de Marie de Tilly de se présenter: elle travaille dans une association qui s'occupe de recevoir et d'accompagner des femmes de diplomates. Ensuite, elle parle de l'art de vivre à la française "qui avait connu sa plus grande importance à Versailles avec Louis XIV, Marie-Antoinette and so on".

Puis, elle dit tout à coup: "La première impression doit être la bonne!" Et elle nous propose la règle des '3x20': pendant les vingt premières secondes, on juge votre look, les vingt secondes suivantes votre comportement, les vingt dernières vos premiers mots". En une minute on est jugé, plié, classé. Pour ce qui est du look: "C'est bien de se tenir droit mais il ne faut pas trop exagérer non plus, il faut rester naturelle". Les participantes se regardent, se mettent droit sur leur chaise. Marie de Tilly se lève, mince, blouse couleur ivoire, pantalon noir, bras nus de danseuse. Pour les présentations, madame de Tilly rappelle les règles: on présente l'homme à la femme qui tend la main la première. "Même s'il s'agit de Bill Gates, je lui tends la main la première", répète-t-elle. Elle se rassied. "Et n'oubliez pas: une femme ne se lève pas devant un homme", continue-t-elle en regardant dans ma direction, "ni devant une autre femme d'ailleurs, à moins d'être une jeune fille, pas mariée". Message compris. "On dit son prénom et son nom, jamais précédés de 'madame', jamais!" Certaines participantes semblent rassurées.

 

Cadeaux

Suit alors la question de cadeaux éventuels. "Apporter des cadeaux, à l'origine signifiait: j'apprécie beaucoup votre invitation mais ne vous attendez pas à ce que je vous invite à mon tour aussitôt. Mais ça… c'est old generation. Maintenant, c'est plus cool". Les fleurs? "À faire envoyer le jour même entre 18 et 19 heures. Ou, encore plus classe, le lendemain." Une boîte de chocolats? "C'est un cadeau classique qu'on déposera dans l'entrée avec sa carte de visite." Faites bien attention d'ailleurs car une petite carte de visite peut être source d'erreurs. "Préférez 'Monsieur et madame François Thuard' à une carte 'Madame Isabelle Thuard', car là je me dis: elle est divorcée."

 

Arrive le gros morceau: la table et ses arts qui semblent beaucoup intéresser ces dames. La petite troupe se transporte devant un couvert dressé. Madame de Tilly explique la place de chaque objet, leur nombre et leur utilisation. "Pour la fourchette, par exemple, plus vous vous en servez en mode 'piquer', plus c'est élégant." Et elle continue: "Si vous voulez faire chic, mangez le sorbet ou la glace à la fourchette." La position du corps est, elle aussi, passée en revue. "À partir du moment où elle est mariée, une femme a le droit de poser les coudes sur la table et de croiser les mains", et madame de Tilly fait le geste avec grâce "pour montrer ses bagues…" J'entends un 'Ah!?' d'étonnement de la part des autres participantes. "Au XIXe siècle, c'était une manière d'indiquer la position sociale du mari. Eh oui, chaque geste a sa signification." Monde remarquable où l'on attache une telle importance aux positions, aux places et aux tenues. Et qui se partage très simplement entre 'mariée' et 'non-mariée'.

 

Tabous

L'art de la conversation, lui, connaît deux grands tabous: "On ne parle pas de religion, c'est le sujet qui fâche. Quant aux élections, attention, restez discrets." C'est qu'on évite les sujets jugés trop délicats. Et en fin de soirée, si la conversation a tendance à devenir un peu 'ennuyeuse', la maîtresse de maison doit apporter les jus de fruits, 'signal du départ'.

 

Dernier conseil pour la route après les leçons d'interdits: "Surtout, soyez naturelles, mesdames."

 

 

Source:  Libération.fr

 

 

Questions

 

      1.    Au début de cet article l'auteure dit: "Ça commence mal". Que s'est-il passé?

      2.    Comment s'appelle l'association qui donne des cours de 'bonnes manières'? Combien un cours coûte-t-il?

      3.    Qui est madame Marie de Tilly? Comment est-elle habillée?

      4.    Combien de personnes suivent le cours de madame de Tilly? Quel âge les participantes ont-elles? Quelle profession ces femmes exercent-elles, entre autres?

      5.    Pourquoi Christine suit-elle le cours proposé par la Belle École? Et Polly? Et Laurence?

      6.    Qu'est-ce que la règle des '3x20'? Expliquez.

      7.    D'après madame Marie de Tilly, comment devraient se passer les présentations entre un homme et une femme?

      8.    D'après madame Marie de Tilly, que signifiait 'apporter des cadeaux', à l'origine?

      9.    D'après madame Marie de Tilly, est-ce bien d'apporter des fleurs quand on rend visite à quelqu'un?

  10.    D'après madame Marie de Tilly, comment une carte de visite peut-elle être source d'erreurs?

  11.    D'après madame Marie de Tilly, comment se servir de sa fourchette le plus élégamment possible?

  12.    Est-ce bien poli de mettre les coudes sur la table? Expliquez pourquoi (pas).

  13.    Au XIXe siècle, le fait de montrer ses bagues avait une signification bien précise. Laquelle?

  14.    À table, quels sont les sujets de conversation absolument tabous?

  15.    Que peut faire la maîtresse de maison si, tard dans la soirée, la conversation a tendance à devenir un peu 'ennuyeuse'? Pourquoi?

  16.    Quel est le dernier conseil que madame de Tilly donne aux participantes?

 

 

Discussion

 

  17.    " (…) pendant les vingt premières secondes, on juge votre look." Comment pourriez-vous décrire votre 'look'? Quelle importance y attachez-vous?

  18.    " (…) les vingt dernières [secondes] vos premiers mots". D'après vous, peut-on juger une personne d'après ce qu'elle dit? Si oui, comment?

  19.    Apportez-vous un (petit) cadeau quand vous rendez visite à quelqu'un? Si oui, de quoi dépend le choix du cadeau que vous allez apporter? Quel (genre de) cadeau apportez-vous d'habitude?

  20.    "Madame de Tilly explique la place de chaque objet, leur nombre et leur utilisation." Connaissez-vous l'art de dresser la table? Si oui, pouvez-vous expliquer?

  21.    Savez-vous dans quelles circonstances on emploie les formes 'tu' et 'vous' quand on s'adresse à quelqu'un? Expliquez.

  22.    D'après vous, est-ce dur d'être poli? Pourquoi (pas)?

  23.    Et vous, connaissez-vous l'art du savoir-vivre? Faites le test.
Voici quelques affirmations. Sont-elles vraies ou fausses? Pouvez-vous aussi expliquer pourquoi?

1

Il vaut mieux arriver dix minutes à l'avance que cinq minutes trop tard.

2

L'homme aide toujours la femme à passer la serviette autour du cou.

3

Quand on sert un repas chaud on peut commencer à manger tout de suite afin qu'il ne se refroidisse pas.

4

Quand on a quelque chose entre les dents, rien ne nous empêche de l'enlever tout de suite.

5

Il est permis de se moucher à table.

6

Si, avec le potage par exemple, on vous sert des petits pains, il vaut mieux les rompre avec les mains que d'en couper des morceaux avec un couteau.

7

Si le potage est trop chaud, on peut souffler dessus pour le refroidir.

8

En aucun cas on peut mettre les coudes sur la table.

9

Afin d'entretenir la conversation, il est permis de parler la bouche pleine.

10

On doit toujours goûter avant d'ajouter du sel ou du poivre.

11

Si vous n'aimez pas un plat vous le refusez et vous vous excusez auprès de la maîtresse de maison.

12

À la fin du repas, on 'nettoie' son assiette avec un morceau de pain.

13

Quand on a fini de manger, il faut repousser son assiette de quelques centimètres.

14

On peut quitter la table en plein repas pour aller aux toilettes.

15

Il faut toujours poser son GSM sur la table, entre son assiette et les verres.

 

  24.    Voici six affirmations. D'après vous, laquelle et la plus importante? Et la moins importante? Classez-les par ordre d'importance. Puis, justifiez votre choix.

Dans un café ou dans un restaurant, c'est toujours l'homme qui paie l'addition.

Un homme ouvre toujours la porte à une femme pour la laisser passer devant lui.

Un homme aidera toujours une femme à monter ses bagages dans le compartiment d'un train.

Un homme aide toujours une femme à enlever ou à remettre son manteau.

Quand un homme et une femme descendent un escalier plutôt étroit, l'homme doit précéder la femme.

Dans les transports en commun, un jeune doit toujours offrir son siège à un handicapé, une personne âgée, une femme enceinte, une femme avec un bébé.

 

 

Pour présenter oralement ou par écrit

(Votre professeur précisera la portée exacte de chaque tâche.)

 

  25.    " (…) qui avait connu sa plus grande importance à Versailles avec Louis XIV, Marie-Antoinette." Sur Internet, cherchez des informations sur Louis XIV et Marie-Antoinette. Cherchez aussi quelques exemples de l'art de vivre de cette époque. Puis, présentez le résultat de vos recherches oralement ou par écrit.